Entretien avec les Abeilles, l’association des jeunes de Saint Jean
Entretien avec les Abeilles, l’association des jeunes de Saint Jean

Entretien avec les Abeilles, l’association des jeunes de Saint Jean

Entretien avec les Abeilles, l’association des jeunes de Saint-Jean

À Saint Jean sur Mayenne, commune au nord de Laval, Océane, Sofian, Noé, Camille, Maxime, Constant et Lukas ont décidé de créer leur association avant même d’avoir atteint la majorité. Accompagnés par La Ligue de l’Enseignement 53 et Anne-Sophie Brard, animatrice au foyer des jeunes de Saint Jean sur Mayenne, ils bénéficient du dispositif junior association. Née en 1998, ce dispositif permet aux jeunes entre 12 et 18 ans de se regrouper autour d’un projet ou d’une envie. L’objectif est d’établir de nouvelles relations entre l’adulte et le mineur tout en encourageant l’engagement et les initiatives associatives. C’est Sofian et Noé, bénévoles de l’association, qui nous partage l’expérience des Abeilles.

Ligue : La junior association est née il y a 2 ans. Chaque année, l’objectif est d’autofinancer des escapades pour les jeunes de l’association. Au moment de sa création, vous n’aviez que 14 ans… Est-ce que ça fait peur de s’engager, si jeune, dans la gestion d’un projet associatif ?

Les Abeilles : Oh non, nous n’avons pas eu peur ! La personne la plus jeune avait 12 ans quand Les Abeilles ont été crées, et je ne crois pas qu’elle ait eu peur non plus… Déjà ce qui aide, c’est qu’on connait Anne-Sophie Brard depuis tout petit, c’est elle qui nous a parlé des juniors associations. On va la mettre bien en valeur là… (rires), mais la vérité, c’est qu’elle nous a bien accompagnés ! À l’époque, il y avait aussi David Terrier, directeur de la garderie de Saint Jean qui nous aidait. Ils se connaissaient déjà avant et ont pu travailler ensemble pour nous guider dans la création de la junior association. C’était rassurant de pouvoir compter sur eux. Nous avons fait les démarches administratives ensemble au début et maintenant on gère nous-même. Puis… Nous avions tellement envie de créer cette JA (Junior Association) que si jamais nous avons eu peur deux secondes, la motivation a été bien plus forte ! Il ne faut pas avoir peur de s’engager, quand on a un projet en tête, il faut tout faire pour le réaliser !

La Junior Association semble désormais bien connu à Saint Jean sur Mayenne. J’imagine que vos actions donnent de la vie à la commune. Quels sont les retours que vous avez des habitants ?

Les parents souhaitent que leurs enfants fassent la même chose… (rires) En vrai, nous
avons des retours plutôt positifs, ils sont contents de nous voir nous engager. Nous sommes sur toutes les actions du village, que ce soit sur le marché du premier samedi du mois, la vente en porte à porte de chocolats à Pâques, lavage de voitures, le marché de Noël, la vente de crêpes à la buvette lors du foot… Ils nous reconnaissent et sont toujours satisfaits de nous voir réaliser des actions. Nous avons pu rencontrer les autres associations de la commune, ce sont tous des adultes et on s’entend bien avec eux. Avant nous ne connaissions que très peu d’adultes… Mais maintenant, beaucoup nous considèrent à leur égal et c’est très agréable ! Il y a aussi notre relation avec Anne-Sophie et David qui a évolué. À la base, c’était juste des animateurs pour nous, maintenant nous sommes devenus proches. En fait, on tisse des liens plus particuliers avec les adultes… Et c’est une fierté de montrer au village qu’on bouge les choses, qu’on est présents dès que possible. Ils sont contents de nous, et ça fait toujours plaisir !

"Nous avions tellement envie de créer cette JA (Junior Association) que si jamais nous avons eu peur deux secondes, la motivation a été bien plus forte !"
Sofian et Noé
Les Abeilles

Il doit y avoir plein de facteurs inconnus quand on fait partie d’une junior association.
Qu’est-ce que ça vous a appris, vous, personnellement ?

La patience dans certains cas… (rires) On rigole, mais c’est vrai en plus ! Pour faire fonctionner Les Abeilles, nous devons souvent réaliser des réunions qui durent… très… longtemps, et parfois ça arrive de décrocher. Les autres membres de l’association reprennent ceux qui sont dans leurs pensées, ce qui est normal… Et petit à petit, ça nous apprend la patience. Ça nous a aussi beaucoup servis pour comprendre les démarches administratives et la gestion d’un compte bancaire. Nous n’avions aucune connaissance sur ce sujet, et même si c’est obligatoire d’avoir un adulte pour nous accompagner financièrement, ça n’empêche pas que maintenant on se sent beaucoup plus à l’aise. Même personnellement, par exemple, plus tard quand on aura besoin de demander une aide à la CAF on saura la faire parce qu’Anne-Sophie nous aura déjà montré comment remplir des formulaires. La junior association nous rend beaucoup plus autonomes, même dans nos vies personnelles !

 

Les années passent et vous pouvez faire partie de l’association Les Abeilles jusqu’à vos 18 ans. Qu’est-ce qu’il va se passer quand vous serez tous majeurs ?

Oui ça arrive de plus en plus vite… Notre objectif, c’est que l’association perdure derrière nous. Nous aimerions bien que des jeunes de Saint Jean la reprenne… Qu’ils puissent profiter aussi de cette expérience. On en parle autour de nous, ils sont déjà pas mal au courant… La commune n’est pas si grande donc on les croise facilement, que ce soit aux arrêts de bus ou dans la rue par exemple. Au quotidien, on en parle autour de nous, mais on organise aussi des moments particuliers pour faire cette “passation”. Par exemple, nous avons organisé des réunions en portes ouvertes. Tout le monde a le droit de venir assister aux réunions et découvrir vraiment ce qu’on fait pour l’organisation des Abeilles. Puis, nous, après, on aimerait bien continuer dans le milieu associatif. Avant la JA, on avait déjà gouté au bénévolat ponctuellement ou à l’engagement avec le Service National Universel par exemple, mais là, c’est encore différent : la JA nous a permis de prendre conscience réellement de ce que c’était, et on voudrait continuer à s’engager après nos 18 ans.

Rédiges tes propres articles et publie-les sur le Réseau des Acteurs Jeunesse de la Mayenne ou dans le magazine papier L’Éclé’RAJ en contactant francois.illand@laligue53.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.