Rencontre avec Louise Chartier, 23 ans, jeune auteure du livre « Mon anorexie : un cercle sans faim »
Rencontre avec Louise Chartier, 23 ans, jeune auteure du livre « Mon anorexie : un cercle sans faim »

Rencontre avec Louise Chartier, 23 ans, jeune auteure du livre « Mon anorexie : un cercle sans faim »

Rencontre avec Louise Chartier, 23 ans, jeune auteure du livre « Mon anorexie : un cercle sans faim »

Louise est une jeune mayennaise de 23 ans qui a passé son BAC ES au lycée Ambroise Paré, avant d’effectuer une licence de droit et un master en droit pénal. Elle vient de passer les épreuves pour rentrer dans la police nationale.

Elle a récemment écrit son livre intitulé Mon anorexie : un cercle sans faim, qui raconte son parcours de vie de ses 3 ans jusqu’à aujourd’hui, et particulièrement une période assez sombre de son histoire, son anorexie, entre 2014 et 2016. Une accumulation de choses l’a fait plonger dans cette maladie, notamment un climat familial tendu, dû au divorce de ses parents. Fragilisée, elle prend certaines critiques « trop à cœur et arrête de manger ». Si Louise a écrit ce livre, c’était pour se libérer de ce fardeau qu’elle portait depuis longtemps « ce livre, c’est une sorte de journal intime, une thérapie, un moyen de tourner la page ».

Pour s’en sortir, elle a eu le soutien de son coach de basket, Florian Cribier, qu’elle considère comme son « père de cœur », « Il a su trouver les mots pour me rassurer » ajoute-t-elle. Louise lui rend hommage avec sa première de couverture qui représente le bras de son coach et le sien, sur lesquels figure un tatouage commun.

"Ce livre, c’est une sorte de journal intime, une thérapie, un moyen de tourner la page"
Louise Chartier
Auteure du livre Mon anorexie : un cercle sans faim

Sur la question d’écrire un autre livre, Louise est mitigée. Si elle a écrit celui-ci, c’est parce qu’elle en a « ressenti le besoin ». D’ailleurs, même si vous n’avez pas le goût de la lecture, ce livre est vraiment très facile à lire « c’est forcément plus dur pour mes proches » dit-elle. Louise a un dernier mot à ajouter pour toutes les personnes qui ont été, ou sont dans ce cas « Il faut toujours croire en soi, peu importe les obstacles, se battre pour ce qu’on a envie d’accomplir ».

Si vous souhaitez la soutenir ou connaître son histoire, vous pouvez retrouver son livre au E.Leclerc, à la Fnac, Cultura, au Carrefour Market (Laval et Changé), ainsi que sur Amazon et Chapitre.com.

Vous l’avez peut-être rencontré à Saint-Berthevin le 5 février, elle était au Cultura pour une séance de dédicaces entre 11h à 18h.

Sur la question d’écrire un autre livre, Louise est mitigée. Si elle a écrit celui-ci, c’est parce qu’elle en a « ressenti le besoin ». D’ailleurs, même si vous n’avez pas le goût de la lecture, ce livre est vraiment très facile à lire « c’est forcément plus dur pour mes proches » dit-elle. Louise a un dernier mot à ajouter pour toutes les personnes qui ont été, ou sont dans ce cas « Il faut toujours croire en soi, peu importe les obstacles, se battre pour ce qu’on a envie d’accomplir ».

Si vous souhaitez la soutenir ou connaître son histoire, vous pouvez retrouver son livre au E.Leclerc, à la Fnac, Cultura, au Carrefour Market (Laval et Changé), ainsi que sur Amazon et Chapitre.com.

Vous l’avez peut-être rencontré à Saint-Berthevin le 5 février, elle était au Cultura pour une séance de dédicaces entre 11h à 18h.

Rédiges tes propres articles et publie-les sur le Réseau des Acteurs Jeunesse de la Mayenne ou dans le magazine papier L’Éclé’RAJ en contactant francois.illand@laligue53.org

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.