VOUS AVEZ DIT JEUNESSE ? MAIS QUELLE ÉTRANGE JEUNESSE !
VOUS AVEZ DIT JEUNESSE ? MAIS QUELLE ÉTRANGE JEUNESSE !

VOUS AVEZ DIT JEUNESSE ? MAIS QUELLE ÉTRANGE JEUNESSE !

Vous avez dit jeunesse ? Mais quelle étrange jeunesse !

Par Stéphane Kermarrec, Directeur de la Caisse d’Allocations Familiales de la Mayenne

Cela fait déjà plus d’un an que nous avons basculé, dans la crise sanitaire. La période inédite que nous traversons a privé les jeunes de liberté, de moments festifs et plon­gé certains d’entre eux dans l’isolement, dans la précarité financière.

Aujourd’hui, la crise n’est pas terminée, mais l’action de la CAF de la Mayenne et de ses partenaires auprès de jeunes est plus que jamais nécessaire. Notre ambition est double : renforcer notre présence auprès des jeunes en privilégiant l’accompa­gnement éducatif, en valo­risant les liens sociaux et construire les jeunes adultes de demain.

Nous nous engageons à ga­rantir l’accès aux droits des jeunes et à favoriser leur au­tonomie. La solvabilisation des jeunes au travers le ver­sement des allocations loge­ments par exemple consti­tue un enjeu important. La CAF favorise l’obtention du BAFA, soutient les projets socio-éducatifs des foyers de jeunes travailleurs.

Il s’agit de créer les condi­tions permettant aux jeunes de disposer des moyens in­dispensables à la construc­tion de leur projet de vie sociale et de leur vie profes­sionnelle.

Nous encourageons les ini­tiatives jeunes. Nous ap­portons une aide financière aux projets jeunes, aux partenaires qui favorisent l’émergence de projets in­novants adaptés aux attentes des adolescents et permet­tant un engagement citoyen. Donnons à la jeunesse les moyens d’imaginer, d’entre­prendre, de créer le monde de demain.

Nous renforçons la présence éducative numérique et re­nouvelons les modalités de contact avec les Promeneurs du Net.

Plus que jamais, la CAF de la Mayenne et ses partenaires se mobilisent avec le Réseau des Acteurs de la Jeunesse (RAJ) car nous partageons l’objectif commun de per­mettre aux jeunes de vivre la jeunesse qu’ils méritent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.